sonnez vos clairons; chants et hymnes; ahmed bencherif

vertes prairies brulées à leur printemps
par un souffle qui a desséché vos feuilles
vos sols gercés le seront longtemps
l'oued à sec n'arrosera vos broussailles
vos touffes sans sève tomberont sans bruit
comme les coiffures des filles de joie
vos tiges craqueront sans aucun fruit
vos racines seront nues mille fois
prenez feu ! impossible à circonscrire
que ses langues propagent leur enfer
au jour des braves difficile à prédire
qui plane dans nos mois et dans les airs.
sonnez vos clairons! battez vos tambours !
vos forces sont secrètes et inconnues
aux hordes des criquets et vautours
qui dépècent, dévorent; point de retenue.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×