Poésies de l’auteur

                                                                                 

 


O Keira ! Ecoute mon appel dans la nuit
Solitaire et vide, monotone et triste,
Sous un ciel sombre sans lune qui reluit
Sans constellations brillante, filante.

O Keira ! Ecoute mon appel émerger
De mon coeur oppressé par l'atroce langueur,
De mon moi qui reste, sur ta beauté, figé,
Ensorcelé à fond par tes attraits charmeurs.

Qu'il souffre loin de toi, loin de ton haleine !
Grâce ! Viens dans mes bras et guéris sa douleur
Par simple caresse, viens curer sa peine.
L'étreindre dans tes bras, lui prodiguer bonheur.

Nous irons par l'oued, au milieu des roseaux,
Des lauriers, tamaris, des ronces et palmiers
Entre la dune d'or et les jardins si beaux
Plantés de figuiers, de géants pommiers.

Qu'elle est belle ta voix, douceur et harmonie,
Legs d'une légende encore vierge
Qui cache les amours, par les dieux, bénis
Vécues ardemment, sans voile, ni cierge.

Nous irons nous marier sous nos beaux peupliers
Sur un tapis de fleurs odorantes et gaies,
Non loin de la vigne verte et du figuier
Fêtés par un concert de chants du merle et du geai.

Le printemps arrive, témoin de notre sacre.
L’automne n’est pas loin, témoin de notre serment.
O saisons lointaines ! Pitié de ma vie acre !
Pliez les jours et les nuits ! Hâtez l’évènement !

O Keira ! Trouve-moi le séjour pour rester,
Rester à tout jamais dans tes bras accueillants,
Par les jours joyeux, par les nuits veloutées,
Evoluer toujours autour de ton rayon.

Toi qui parus en ce printemps fleuri et verdoyant,
Comme un soleil d’été aux aurores,
Ou la lune rousse dans un ciel attrayant,
Un jardin bien tenu embaumé de flore,



Toi qui soufflas de loin un espoir recherché
De saison en saison, qui m’avait ébloui,
Qui avait ranimé mon tonus relâché,
Sous le poids du doute, quand tout semblait enfoui

Commentaires (6)

  • 1. | 17/02/2012
bonjour Angelique, je suis ravi que mes poésies vous plaisent ; revenez souvent me lire, car pour moi c'est un encouragement
angelique
  • 2. angelique | 17/02/2012
merveilleuse cette poésie
joyce
  • 3. joyce | 18/09/2009
A vous mon poète préféré:
Depuis que je vous ai connu,je ne cesse à penser à vous,
c'est magnifique,le seul mot me venant à l'esprit,aprés avoir eu la chance de connaitre un poète,j'apprécie beaucoup ce partage,et j'aime votre style,vous disposez l'aptitude à la création d’images originales, ce sens inné de l’invention esthétique,il y'a dans chaque vers que vous tissez comme une sorte de grâce accordée à l’âme du mot
c'est vraiment régal de vous lire
au plaisir sur d'autres lignes
bonne continuation mon poéte doué
joyce
  • 4. joyce | 12/08/2009
excellent comme poéme
la beauté de ces mots m'a agréablement envouté,je dois bien l'avouer,,
ainsi ce récit qui sort d'un grand artist m'a vraiment ebloui,,par la magie des mots bien choisis,et phrases qui se succèdent,,
j'ai hate de lire d'autres poémes,
un immense Merci de nous avoir fait partager ces creations si intenses ,,ennivrantes,,
bon courage
sonja
Quelle superbe façon de délier la beauté d'un sentiment aussi fort. On se prend à rêver sous la plume du poéte. C'est de la douceur à chaque phrasé. Chaque mot coule comme une rivière qui ne peut s'arrêter. Vraiment c'est une poésie pleine de lumière et de douceur
Merci de me permettre d'avoir accés à ces pages.
A un autre jour
pensées amicales
NADIA
  • 6. NADIA | 06/06/2009
Fantastique et merveilleux comme poème : tu passes en maitre d'Art

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×