naissance d'un amour ahmed bencherif

                             Naissance d’un amour

 

 

 

               Il naquit cet amour, un pâle soir d’été,

               De lune blanche vive, radieuse et altière,

               Ponctué d’image stylée gris argenté,

               Depuis la création, somme de millénaires,  

               Couronnée d’étoiles bleues scintillantes,

              Qui dansaient le ballet, créant la joie du ciel,

              Illustraient l’œuvre d’art magique et avenante,

             Comme un festival de flambeaux artificiels,              

             Quand tout dormait au dernier quart de la nuit,

             Propice veillée des amoureux indécis,

             Hésitant aux douces confessions de minuit,

             Clamées en symboles voilés et imprécis,

             Quand nos cœurs battaient la chamade en sourdine,

            Craignant la déception ô combien mortelle

            Sur fond de strophes rythmées et fines,

            Tendrement orchestrées aux sons d’un violon,

            Graves et enchanteurs, clé de notre imaginaire,

            Aux lointains espaces mythiques d’Apollon,

            Chantés depuis lors, combien spectaculaire,

            Alors parut hardiment la grappe mure et nue,

            Suspendue à l’arbre fleuri et majestueux,

            Un charme, un appât, un hasard advenu,

            Ecrit depuis Eve dans les infinis cieux.

            Toi l’élue, Assia, parmi toutes mes muses,

            Que mon cœur adore sans jamais s’épuiser,

           Que mon âme ressourcée en beauté divinise

           Toi ce feu qui brule, m’a déjà embrasé.                    

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×