lettre ouverte au premier minsitre Netanyahu; Ahmed Bencherif

    Lettre ouverte au premier ministre Netanyahou

 

Netanyahou, voilà votre sale besogne que vous accomplissez sans honte, sans état d'âme : des crimes sur des enfants, des femmes, des vieillards, des destructions de maisons, disons des gites, des mosquées, la liberté de la presse qui met à nu vos fantasmes. Vous prouvez que vous êtes le gladiateur des temps modernes, l'imbattable gladiateur animé de haine féroce, qui poursuit un dessein de nettoyage ethnique, de l'élément palestinien qui a toujours existé sur cette terre bénie que vos soldats souillent de la pire des façons macabres, inhumaines, racistes. vous criez au monde entier votre détermination à accomplir le génocide cyclique, soutenu par vos amis de l'Occident qui hier seulement vous traquaient, vous humiliaient, vous gazaient, vous terrorisaient, vous collaient les pires calamités dont ils vous prenaient coupables. Ceux-là, vous les absolvez pour vous venger d'eux sur des Palestiniens. les grands de ce monde vous donnent un chèque à blanc pour tuer, massacrer, détruire, jusqu'à ce président titulaire du prix Nobel de la Paix, ou ce Hollande qui repart à la reconquête de l'empire colonial perdu, ou encore ces Arabes timorés soucieux de leurs petites pantoufles, de leur siège présidentiel ou monarchique sur lequel ils s'accrochent désespérément en vous faisant allégeance aux grands de ce monde et qui vous tapent u pied en dessous de la table.


Arrêtez, je vous prie. Arrêtez au nom de l'humanité s'il vous en reste. Ne croyez surtout pas que l'histoire effacera vos crimes et les transformera en exploits. Arrêtez. vos massacres, pensez à l'avenir. L'avenir est dans la paix, le bien-être de tous, dans la cohabitation du Palestinien et de l'Israélite. Pensez un peu au passé quand vos ancêtres et les ancêtres des Palestiniens vivaient en harmonie. Souvenez-vous de ce que vous avaient fait les Romains en mal et de ce que vous avaient fait les Arabes en bien. Cherchez, je vous prie, une solution durable de coexistence pacifique. Créez-vous une place honorable dans l'histoire, pendant qu’il est encore temps. Cherchez la paix, vous la trouverez miraculeuse, bénéfique, attrayante pour le bien de tous. Cet ensemble qui se trouve concerné se compose de votre peuple, de celui des Palestiniens, des peuples du monde entier, qui ne cherchent qu’à vivre heureux sur cette terre, la terre de tous.

Réfléchissez, tirez leçon de cette guerre que vous menez. Vous trouverez alors que la meilleure solution c’est le vivre cote à cote avec les Palestiniens. Prenez votre courage à deux mains et faites ce que vos prédécesseurs n’avaient pas fait : instauration de la paix durable, la répudiation définitive avec la guerre. Une vérité : vous ne viendrez jamais à bout des Palestiniens, c’est contre nature. Un conseil : je vous exhorte à faire la paix. 

Ajouter un commentaire