colloque international Isabelle Eberhardt??? ahmed bencherif

 bonjour Joelle,
je suis heureux de faire votre connaissance, j'ai un peu surfé sur le net et je vous y trouvée, bien sur charmante, malgré les agressions du temps; enfin quelle pousse ne grandisse;
Joelle, pour le colloque; c'est une idée folle qui m'a saisi ; alors je m'engage à la réaliser; j'y vais par des sentiers jamais battus et les décideurs ont toujours adopté une attitude subjective à l'égard d'Isabelle; car des esprits l'avaient accusée d'espionite de son vivant, mais c'était pour le compte de la Russie; des esprits malveillants l'ont repris à leur compte dans l'Algérie indépendante et l'ont donc plus ou moins salie post mortem; alors nous menons notre combat pour la laver de tout soupçon.c'est donc sous l'auspice du bureau des écrivains de Naama que je pense piloter le colloque international, structure rattachée à l'union des écrivains algériens.pour cela, il faut un financement conséquent donc je dois faire demande de subvention à l'état pour un ordre en centaines de millions de centimes, puis impliquer aussi le département, si l'état me donne et l'aval et l'argent.
c'est un travail harrasant volumineux qui demande aussi des moyens humains conséquents quant à l'organisation ; puis quant à la sélection des invités de marque, il faut les cibler, les contacter et avoir leurs coordonnées préalablement.donc le rendez-vous serait le 21 octobre 2014; j'ai quelques contacts en France et en Suisse; pour ses biographes avertis, je dispose des coordonnées de mon ami Rochd, mais je ne dispose pas de celles D'Edmonde Charles Roux, écrivaine de grand talent qui est membre de l'académie française.
Isabelle Eberhardt est inhumée dans notre ville Ainsefra, donc nous avons le devoir d'en préserver la mémoire contre ses détracteurs, esprits malveillants en panne d'audience auprès du lectorat.
quant à moi, je me sens concerné à double titre : d'abord parce que c'est une écrivaine qui a révolutionné l'ériture du voyage et a lancé la femme dans l'aventure.ensuite parce que sa dépouille repose dans ma ville Ainsefra; puis ce qui est très important, mon grand-père qui était maitre de zaouia, avait officié la prière du mort à l'enterrement d'Isabelle; mon grand-père Mostefa ben Miloud charif a été imam pendant 50 ans dans notre ville: il avait fait ses études à Figuig, Tlemcen, Fez; c'était un homme pieux, docte, tolérant; la mémoire collective à Ainsefra ne rapporte nullement ce coté négatif d'epionite; donc notre devoir est justement de tenir ce colloque par d'émienents spécialistes qui auront à réfuter une fois pour toutes ces allgations qui sont loin d'être désintéressées.
cordailement Joelle    

http://bencherif.unblog.fr
http://ronsard.e-monsite.com
président bureau écrivains Naama
membre de la société des poètes français

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×