Odyssée ahmed bencherif

 

 

Odyssée ahmed bencherif   

C'est un merveilleux voyage poétique dans lequel nous convie le poète , par sa plume tantôt lyrique, tantôt romantique. Le poète possède une grande verve qui nous place dans des scènes aussi diverses que variées. L'on trouve, dans Odyssée, une somme de son expérience dans la vie, de même que sa pensée qui s'illustre principalement en opposition viscérale contre la guerre et les maux sociaux universels tels que la faim dans le monde, la mondialisation qui fait des victimes.

 Il est aussi le chantre de la paix, de la liberté, de la tolérance entre les peuples et de l’harmonie entre les humains. Il compose sa poésie en alexandrins et c'est là que l'on découvre son génie dans la sculpture des visages tant il aborde des sujets qui ne semblent point se prêter à la versification. L’odyssée nous place dans l'universalité de la pensée qui nous rapproche de l’autre et uni les hommes pour faire de notre Terre un lieu où on peut sentir la création d’une vie nouvelle.

 C’est un recueil de poèmes où l’on s’abreuve de douceur, s’imprègne de mélancolie pour nous rappeler que la vie est bien vaine et que l’on doit accélérer la cadence pour faire du bien et condamner le mal que font nos semblables à la terre, notre mère à nous tous. Mais aussi la colère est bien là pour protéger la liberté de chacun et prôner la paix universelle et montrer ainsi l’horreur de la violence en montrant par la violence des mots que la guerre détruit tout simplement l’espèce humaine.

 L’amour n’est pas absent et le rôle de la femme dans la vie du poète est immense, elle est si bien chantée tantôt avec espoir, beauté, sensualité ; ainsi les poèmes d’amour s’éloignent de la grande ode où l’héroïne forme une figure inspiratrice qui nous conduit de bout en bout à une élégie.

 En somme, l’odyssée exprime la condition humaine et l’on voit dans cette verve du poète un réel don divin ou comme l’appelle Platon un enthousiasme divin. Mais ces femmes chantées sont des sirènes qui inspirent dans la créativité et dans un langage intime propre au poète qui évite le langage trivial et donc place son art dans un contexte de divinité .C’est un langage rythmé, scandé, associé à la musicalité d’où naissent des vers en alternance et primés d’un lexique propre au poète et de sa propre culture.

 L’odyssée, qui a suscité tant de commentaires et donné du plaisir aux visiteurs, est publiée aux éditions Edilivre Paris en un volume de 120 pages, à céder en papier à 13 euros et en numérique à 4,90 euro.  

  

Editions Edilivre –Paris France

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×