l'interdit sensuel

                       Mon chant rend un hymne au goût des interdits

                       Leur trouve de simples et sottes motivations

                       Loue son propre forfait, promet le paradis

                       D’acte adultère riche en plaisir des passions,                                 

                       Embarque ton âme de façon sublimée

                       Au vaste royaume d’infinis délices,

                       L’abreuve d’élixir aux senteurs parfumées

                       Aux jardins riches et envoûtants de Vénus.                

                                                                     

                       De nuit, tu rêves de mes chaudes oasis

                       Serties de dunes aux fines arêtes

                       Instables au vent ondulant ces masses

                       De sable fin doré de moindre pente

                       Captant dans leurs antres des sources limpides,

                       Jaillissantes d’humeur de mère nature,

                       Se jetant aux mares claires, peu profondes

                       Entre les verts cyprès de très belle allure.     

                                                  

Ajouter un commentaire

 
×