L'Ame , fille de l'océan; odes de l'amour; ahmed bencherif

triste complainte par cette nuit,
nuit noire, profonde, muette
sous un ciel ténébreux et opaque
déserté par la lune et l’étoile boréale
ainsi ces feux ne sont hélas témoins
de ton feu qui a brûlé nos souvenirs
acte sans gloire irréfléchi impulsif
pensé pour te pourvoir en sérénité
mais réalisant à ta grande surprise
ma douleur, la douleur d’un coeur
dont tu resteras confidente malgré toi
car au fond de ton coeur l’amour vit
et tu ne viendras plus te ressourcer
dans ce jardin secret riche et fabuleux
alors tes larmes tomberont en nappes
comme la pluie torrentielle du ciel
alors que moi ma transe me sévira
à chaque mot pensée clé évocateur
des fleurs par nous cultivées et gardées
à l’insu des autres loin des indiscrets

Ajouter un commentaire